Logo Généalogie (3 ko)

Biographie de Louise TROIVILLE (1885-1939) :

Chapitre 10 : Louise TROIVILLE et William Francis SMITH se marient à Vancouver (Canada) (26 avril 1920)

 

Nous retrouvons notre Louise TROIVILLE le 26 avril 1920 à Vancouver (Colombie britannique, Canada). Contrairement à tout ce que nous aurions pu imaginer, puisqu'elle venait de se marier à John TIDSWELL à Paris à peine 3 semaines auparavant, elle épouse en "secondes" noces un américain, William Francis SMITH.

Le mariage est célébré en l'église Saint-Andrew, située au 1012 Nelson Street à Vancouver, BC, Canada.

carte de Vancouver, BC, Canada (33 ko)

Vancouver, BC, Canada - Localisation de la St-Andrew's Wesley Church

St-Andrew's Wesley Church (13 ko)

St-Andrew's Wesley Church où est célébré le mariage de Louise TROIVILLE et de William Francis SMITH

 

La "licence de mariage religieux" entre Louise TROIVILLE et William Francis SMITH, Vancouver, Colombie britannique, Canada, en date du 26 avril 1920, nous donne de précieuses informations :

Acte de mariage de Louise TROIVILLE et John TIDSWELL (27 ko)

 

William Francis SMITH est célibataire ("bachelor"). Il est le fils légitime de Bernard SMITH, mécanicien ou ingénieur (?) ("ingeneer") et d'Alice BARBER. Il est âgé de 47 ans. Il est né vers 1873, à Detroit dans le Michigan (malgré d'importantes recherches sur les registres de recensements, de naissances et de mariages du Michigan et de Detroit, nous n'avons pas encore trouvé la trace de sa naissance dans le Michigan vers 1873, ni trace du mariage de ses parents). Il déclare sur son acte de mariage résider à Portland dans l'Oregon aux Etats-Unis. Il est "trunk maker" de profession (fabricant de fûts ou fabricant de coffres, de malles, de bahuts ? bahutier ?).

Louise TROIVILLE est dite âgée de 35 ans (elle n'a en fait que 34 ans et quelques mois). Elle se déclare célibataire ("spinster"), ce qui est très étonnant puisqu'elle vient juste de se marier avec un autre homme. Elle se dit "sans profession" ou "au foyer" ("living at home"), résidant à Montrael (Montréal ?), fille de Anne TROIVILLE et de père inconnu.

Que s'est-il passé à Montréal en si peu de temps ? Où Louise-a-t-elle pu se loger puisqu'à devenir "résidente à Montréal" en quelques jours ? A-t-elle dans l'intervalle divorcé de John TIDSWELL ? Un divorce était-il aussi rapide à Montréal en 1920 ? Le premier mariage de Paris a-t-il été annulé pour une raison ou une autre ? John TIDSWELL or BENNETT était-il déjà marié ce qui aurait rendu caduque son mariage avec Louise TROIVILLE ? Pourquoi aucune annulation n'a-t-elle été retranscrite, dans ce cas, sur le registre des mariages de la mairie du XVIIIème arrondissement de Paris ?

Religion : Louise se dit catholique. William Francis SMITH est de religion méthodiste. Leur mariage est célébré selon les traditions et rites de l'église presbytérienne (licence de mariage 67473).

Sont témoins à ce mariage, Janie M. BLAIR (homme ou femme ?) et un certain John BENNETT. Ce témoin John BENNETT fait très "désordre" sur la licence de mariage de Louise TROIVILLE. Est-ce le même homme que John TIDSWELL ou BENNETT, le premier époux, qui aurait changer de patronyme ? Que fait-il là comme témoin à Vancouver ? Pourquoi est-il témoin au mariage la femme qu'il a épousé quelques 3 semaine auparavant à Paris ? Ces nombreuses questions demeurent malheureusement sans réponse à ce jour...

Carte localisation Vancouver et Portland (32 ko)
Vancouver, Colombie-Britannique (Canada), où est célébré le mariage de Louise TROIVILLE et de William Francis SMITH, est relativement proche de Portland (Oregon, Etats-Unis) où déclare résider le futur époux.

 

Qui est William Francis SMITH et pourquoi a-t-il épousé une jeune française fraîchement arrivée de Paris aux bras d'un autre époux ? En 1920, avant son mariage, il habitait Portland dans l'Oregon aux Etats-Unis. Pourquoi va-t-il se marier à Vancouver au Canada ?

Le recensement de population des Etats-Unis réalisé au 1er janvier 1920 (1920 US Census), nous donne les informations suivantes. En 1920, William F. SMITH habite au 902 Princeton Street dans la ville de Portland ("Portland city"), comté de Multinomah, Oregon.

Il vit dans une sorte de pension. Le propriétaire en est un certain Leon WELCOME, âgé de 40 ans, né dans l'Oregon de père canadien français et de mère américaine. Il est célibataire. Il est manoeuvre de profession. Il loue des logements.

William Francis SMITH est dit locataire ("lodger"). C'est un homme "("Male=M"), célibataire ("S" de "Single"), blanc ("W" de "White"), âgé de 47 ans, citoyen américain. Il sait lire et écrire et parle anglais. Il est né dans le Michigan ainsi que son père. Sa mère est dite née en Hollande (Pays-Bas).

William Francis SMITH cohabite, chez son propriétaire, avec d'autres locataires :

John FROHIMOWIAK, un russe né en Russie de parents russes nés en Russie. Il vit seul et est âgé de 36 ans. Il exerce la profession de manoeuvre.

William R. FIFER, 33 ans, né dans l'Illinois d'un père originaire de Virginie et de mère native de l'Illinois. Il vit avec ses deux fils. Richard E. FIFER est âgé de 6 ans. Il est né dans le Minnesotta d'un père originaire d'Illinois et d'une mère native du Minnesotta. Elmer W. FIFER est âgé de 2 ans et 3 mois (2 ans 4/12). Il est né en Californie d'un père originaire de l'Illinois et d'une mère native du Minnesotta. Aucune femme et mère n'est citée.

 

William Francis SMITH dans le recensement de population du 1er janvier 1920, Portland, Oregon, Etats-Unis

Princeton Street, Portland, Oregon

Princeton Street, Portland, Oregon

Nos réflexions :

Comment peut-on expliquer que Louise se soit mariée deux fois en l'espace de 22 jours ? Il est possible que Louise TROIVILLE se soit mariée avec John TIDSWELL à Paris afin de pouvoir entrer sur le territoire canadien. Ce serait, dans ce cas, un mariage blanc. Aussitôt le mariage rompu (quand ? où ? à Montréal au Québec ? John TIDSWELL était-il déjà marié ?), Louise se serait mariée à Vancouver avec un américain afin d'obtenir, par son second, mariage la nationalité américaine. Ainsi, elle aura pu entrer de nouveau sur le territoire des Etats-Unis. Mais pourquoi ne le pouvait-elle plus ?

 

Début de la biographie - Chapitre précédent - Chapitre suivant


Retour ACCUEIL


Contact : Corinne Durand (25-Mar-2003)

Tous droits réservés/All right reserved - Si vous souhaitiez utiliser quelques photographies ou actes à titre gratuit à des fins uniquement personnelles, merci de solliciter mon accord écrit auparavant. Aucune utilisation commerciale des images ou des documents n'est autorisée sous peine de poursuites.

Compteur de visite :