Logo Généalogie (3 ko)

Biographie de Louise TROIVILLE (1885-1939) :

Chapitre 12 : Ce que devient Louise TROIVILLE entre 1930 et 1939...

 

Que devient le couple Louise TROIVILLE / William Francis SMITH après le recensement de population d'avril 1930 à Portland (Oregon, Etats-Unis) ?

Louise et William Francis SMITH continuent leur vie à Portland au 1223 Syracuse avenue. Une étude du cadastre nous apprend que leur maison est composée de deux chambres, un sous-sol et un grenier (attick) et qu'elle a été construite en 1918 donc deux ans auparavant que William et Louise SMITH n'y emménagent.

En 1931, nous savons que la maison de Louise TROIVILLE de La Roche-Canillac (France) est démolie mais nous ne savons pas pourquoi , ni si Louise a ordonné cette démolition.

Entre 1935 et 1937 (source : Portland City Directories), Louise SMITH et son époux demeurent toujours à la même adresse mais les rues de Portland ayant été renumérotées en 1932, leur adresse est désormais le "6910 North Syracuse". Louise est femme au foyer. William Francis SMITH est déclaré exerçant la profession d'agent de maîtrise (foreman) dans la même société qu'auparavant, la Perfecto Trunk Manufacturing Company. Il a donc pris de l'avancement puisque jusqu'à présent il n'était que Trunk Maker (fabricant de coffres) dans cette entreprise.

 

Entre le 30 mars et le 3 avril 1939, Louise SMITH est hospitalisée à l'Hôpital Multnomah de Portland pour un carcinome de l'oesophage (carconoma of oesophagus) comme indiqué sur son acte de décès. En quelques mots c'est une sorte de cancer de l'oesophage, souvent lié à une consommation importante d'alcool, de tabac et a des conditions de vie précaires. Nous ne savons pas si l'un de ses trois facteurs a été le déclencheur de la maladie.

Après ces cinq jours d'hospitalisation, Louise SMITH, arrivée au stade terminal de son cancer, décède le lundi 3 avril 1939 à 9 heures du matin à l'hôpital Multnomah de Portland. Elle est seulement âgée de 53 ans ce qui est bien jeune pour mourir ! Nous sommes tristes pour elle et bien entendus un peu déçus de ne pas poursuivre nos investigations généalogiques sur une trentaine d'années de plus...

Acte de décès de Louise TROIVILLE épouse SMITH, 3 avril 1939

 

Sur son acte de décès, elle est dite femme au foyer (housework) et résidant au 6910 N Syracuse avenue.

Son corps est emmené à la Chambre funéraire St-John's (St-John's funeral Home) afin de préparer ses funérailles.

Louise TROIVILLE épouse SMITH est inhumée le 5 avril 1939 au Cimetière Columbia (Columbia Cemetery) de Portland, petit cimetière situé en pleine ville et qui abrite 5000 sépultures dont la majeure partie n'a pas encore été indexée dans une base de données. Louise SMITH ne fait pas partie des actes relevés et sa sépulture n'a pas encore été photographiée.

 

Localisation du Cimetière Columbia, Portland, Oregon, Etats-Unis

Localisation du Cimetière Columbia, Portland, Oregon, Etats-Unis

Le Cimetière de Columbia, Portland, Oregon, Etats-Unis

Le Cimetière de Columbia, Portland, Oregon, Etats-Unis

Le Cimetière de Columbia, Portland, Oregon, Etats-Unis

Le Cimetière de Columbia, Portland, Oregon, Etats-Unis

Le Cimetière de Columbia, Portland, Oregon, Etats-Unis

 

Après le décès de Louise, son époux, William Francis SMITH revend leur maison commune et part vivre au 310 NW 17th Avenue à Portland où il demeure en 1941 (source : Portland City Directories). Il exerce alors la profession de "foreman" c'est-à-dire d'agent de maîtrise pour la même compagnie "Perfecto Trunk Manufacturing Company". Il est alors âgé d'environ 67 ans.

310 NW 17th Avenue, Portland, Oregon

William Francis SMITH n'apparaît plus sur le Portland City Directory de 1943. Est-il décédé entre 1941 et 1943 ? A-t-il quitté la ville de Porland ? Nous recherchons actuellement son décès potentiel sur cette ville entre ces deux dates. Il ne figure pas dans le SSDI, index des décès de la Sécurité sociale américaine. Plusieurs William SMITH sont décédés à Portland au cours des 20 ou 30 années suivantes. Mais les recherches sont très coûteuses pour avoir accès à chacune de ces certificats de décès. Nos investigations se poursuivent donc.

 

Début de la biographie - Chapitre précédent - Chapitre suivant


Retour ACCUEIL


Contact : Corinne Durand

Tous droits réservés/All right reserved - Si vous souhaitiez utiliser quelques photographies ou actes à titre gratuit à des fins uniquement personnelles, merci de solliciter mon accord écrit auparavant. Aucune utilisation commerciale des images ou des documents n'est autorisée sous peine de poursuites.

Compteur de visite :