Logo Généalogie (3 ko)

Biographie de Louise TROIVILLE (1885-1939) :

Chapitre 5 : Louise TROIVILLE émigre aux Etats-Unis (1906)

 

Fin janvier 1906, nous retrouvons Louise TROIVILLE alors qu'elle émigre pour la seconde fois aux Etats-Unis.

Elle quitte Paris, vraisemblablement par le train "Transatlantique Express" (Compagnie des wagons lits) au départ de la gare de Paris-La Villette, à destination du Havre, Seine-Maritime (à l'époque Seine-Inférieure), France.

Train transatlantique "Paris - Le Havre - New-York" (5ko)

Train transatlantique "Paris - Le Havre - New-York" (affiche réalisée par Albert Sebille, design contemporain).

Les trains transatlantiques prenaient leurs passagers à Paris et les débarquaient à la gare maritime des grands ports de France afin qu'ils puissent emprunter des paquebots transatlantiques.

Pour en savoir plus, consulter le site web "Les trains transatlantiques".

Le port du Havre et ses bateaux en 1901 (10 ko)

Le port du Havre et ses bateaux en 1901

Le Port du Havre en 1912, transatlantique sortant du port (9 ko)

Le Port du Havre en 1912, transatlantique sortant du port.

Louise TROIVILLE se rend alors à la gare maritime du Havre et achète un billet pour New-York sur le paquebot S.S. "La Gascogne", qui appartient alors à la Compagnie Générale Transatlantique.

"La Gascogne" dans le port du Havre (14 ko)

"La Gascogne" dans le port du Havre

S.S. La Gascogne (12 ko)
S.S. La Gascogne (15 ko)

"La Gascogne"

Le navire a été construit par les Forges & Chantiers de la Méditerranée, à La Seyne/Mer, pour la Compagnie Générale Transatlantique (CGT, les lignes françaises). Il pèse 7 395 tonnes et mesure 150,99 mètres de long pour 15,91 mètres de largeur. Baptisé "L'Atlantique", il est renommé "La Gascogne" en 1886.

"La Gascogne"

Le navire effectue principalement des traversées le Havre/New-York jusqu'en 1911.

En 1912, il est acquis par la Compagnie de navigation Sud-Atlantique (CSA) pour effectuer les traversées Bordeaux-Amérique du Sud (Brésil, Uruguay, Argentine). racheté par la CGT en 1918, il est envoyé à la feraille en 1919.

Le S.S. Gascogne quitte le port du Havre le 27 janvier 1906 et arrive à Harbor, port de New-York, Etats-Unis, le 4 février 1906. Selon les registres du navire, Louise a effectué ses 8 journées de traversée dans une cabine de seconde-classe. Le navire a certainement fait escale, selon sa route habituelle, à Plymouth ou à Southampton en Angleterre.

(image à venir)

New-York : port d'Harbor et Ellis Island

New-York, statue de la Liberté (8 ko)

New-York, statue de la Liberté

Louise TROIVILLE, comme les autres passagers, quitte le navire à Ellis Island, île située dans le port de New-York, pour y subir les formalités d'immigration.

Ellis Island, port de Harbor, New-York (11 ko)

Ellis Island, port de Harbor, New-York

Ellis Island, vers 1905 (12 ko)

Les navires transatlantiques débarquent les passagers à Ellis Island, afin qu'ils y subissent les formalités d'immigration. (Bâtiment principal de l'enregistrement vers 1905)

Ellis Island : Immigrants débarquant du navire transatlantique (11 ko)

Ellis Island : Immigrants débarquant du navire transatlantique

Ellis Island : Immigrants se rendant au Bureau d'enregistrement (7 ko)

Ellis Island : Immigrants se rendant au Bureau d'enregistrement.

Ellis Island : Immigrants attendant de passer les contrôles d'immigration dans le hall principal (14 ko)

Ellis Island : Immigrants attendant de passer les contrôles d'immigration dans le hall principal

Ellis Island : Immigrants autorisés à entrer sur le territoire américain, attendant le ferry (15 ko)

Ellis Island : Immigrants autorisés à entrer sur le territoire américain, attendant le ferry pour se rendre dans la ville de New-York

Ellis Island : Carte d'immigration (modèle)

Ellis Island : Carte d'immigration (4 ko)

Ellis Island : Carte d'immigration, notice (14 ko)

(carte de débarquement : modèle)

Ellis Island : En débarquant à Ellis Island, les futurs immigrants devaient fixer cette carte sur leur paletôt ou sur leur robe de façon à ce qu'elle soit bien en vue.

Afin de faciliter les procédures de contrôle d'immigration, les registres des passagers de "La Gascogne" sont amenés à terre.

Attestation liste des passagers de La Gascogne, février 1906 (18 ko)

Jules ROUSSELOT, officier en second du navire "La Gascogne" atteste la liste des passagers pour les services de l'immigration d'Ellis Island.

Source : site web d'Ellis Island.

Arrivée La gascogne, New-York, 1906 (16 ko)

Liste des passagers arrivant se présentant aux services de l'immigration à Ellis Island le 4 février 1906.

Source : site web d'Ellis Island.

 

La liste des passagers du navire nous donne de précieuses informations sur le voyage de Louise TROIVILLE :

 

Source : site web d'Ellis Island.

Liste des passagers de La Gascogne (extrait) :

 

Louise TROIVILLE se dit âgée de 24 ans, être une femme ("F"), célibataire (S=Single), femme de chambre ou bonne ("housemaid").

Louise TROIVILLE a forcément déguisé son âge puisque, sur les documents de bord destinés à l'immigration, elle se dit âgée de 24 ans et donc majeure. Or, elle n'a que 20 ans et est encore mineure.

Louise TROIVILLE voyage peut-être avec une certaine Marthe GAILLARD. Leurs noms sont situés l'un en dessous de l'autre sur le registre du bateau. Il faut se rappeler qu'il existe des liens entre la famille de Louise TROIVILLE et des GAILLARD de l'Eure par le mariage de son frère Henri TROIVILLE avec Marie Albertine GAILLARD. Mais rien ne prouve que ces deux femmes voyageaient ensemble. Toutefois Marthe GAILLARD déclare se rendre chez son frère Albert GAILLARD résidant à Chicago, la ville où se rend aussi Louise.

Liste des passagers de La Gascogne (extrait) : suite ...

Louise TROIVILLE déclare résider à Paris, se rendre à Chicago, possédé un billet pour sa destination finale, avoir payé elle-même son voyage, posséder sur elle 40 $ destinés à subvenir à ses besoins, être déjà venu aux Etats-Unis (nous n'avons aucune information sur ce précédent voyage !!!), se rendre chez un(e) ami(e) : M. (ou Mme) TOMSON résidant au 854 Voibasse avenue à Chicago.

Louise déclare aller à Chicago (Illinois, Etats-Unis) chez un ami ou une amie, Monsieur ou Madame TOMSON qui habite au 854 Voibasse avenue. Ce mot "voibasse" est-il orthographié selon une prononciation française ? Ne pourrait-il pas être en réalité "Wabbash" Avenue qui est effectivement une avenue de Chicago ?

Liste des passagers de La Gascogne (extrait) : suite ...

Louise TROIVILLE déclare dans les dernières colonnes du registre de pessagers ne pas être mendiante, ne pas ......., ne pas avoir été condamnée aux Etats-Unis, et être en bonne santé physique et mentale.

 

Début de la biographie - Chapitre précédent - Chapitre suivant


Retour ACCUEIL


Contact : Corinne Durand

Tous droits réservés/All right reserved - Si vous souhaitiez utiliser quelques photographies ou actes à titre gratuit à des fins uniquement personnelles, merci de solliciter mon accord écrit auparavant. Aucune utilisation commerciale des images ou des documents n'est autorisée sous peine de poursuites.

Compteur de visite :